Monde

Confinement : en Inde, des touristes retrouvés cachés dans une grotte

Ces 6 personnes étaient initialement dans un hôtel mais ont fini par manquer d'argent. Elles ont été placées en quarantaine, raconte CNN.

On ne sait pas si le lieu avait été choisi au hasard ou si c’était un hommage aux Beatles. Toujours est-il que six touristes, quatre hommes et deux femmes, ont été retrouvés cachés dans une grotte en plein confinement en Inde, près de Rishikesh, dans l’État d’Uttarakhand, relate CNN. Cette ville a été rendue célèbre car elle avait été choisie pour une retraite spirituelle dans un ashram par les Beatles en 1968. Depuis, des centaines de personnes y affluent chaque année pour suivre les traces de John Lennon and co.

En raison de l’épidémie de coronavirus, les touristes indiens et étrangers sont toutefois interdits d’entrée dans l’Uttarakhand depuis le 20 mars. Les six personnes, originaires de France, de Turquie, du Népal, des États-Unis et d’Ukraine, séjournaient alors dans un hôtel de Muni Ki Reti, une ville non loin de Rishikesh, et se seraient retrouvées à court d’argent. Elles auraient alors pris la décision de se réfugier dans la grotte, plus par choix économique qu’idéologique, selon les premiers éléments de l’enquête. Le groupe rationnait son argent et continuait d’effectuer des achats pour se nourrir. Il n’est pas précisé comment la police a fini par les retrouver alors que les touristes étaient cachés là depuis près d’un mois.

L’Inde en confinement jusqu’au 3 mai

« Ils vivaient dans la grotte depuis le 24 mars, la police les a trouvés dimanche (19 avril, NDLR) et les a transférés à Swarg Ashram, près de Rishikesh. Nous leur avons demandé de se mettre en quarantaine pendant deux semaines par précaution, mais le groupe semblait en bonne santé », a fait savoir Mukesh Chand, porte-parole de la police de l’Uttarakhand, à CNN. Les mesures de confinement ont été étendues à toute l’Inde le 24 mars dernier. Elles devaient expirer le 14 avril, mais le Premier ministre Narendra Modi les a prolongées jusqu’au 3 mai. Selon les données de l’université Johns-Hopkins, 17 615 cas de coronavirus et 559 décès ont été recensés au 21 avril en Inde depuis le début de l’épidémie.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
lectus quis, dolor commodo ante. neque. dapibus venenatis sit velit, et, id,
Fermer