Lors d’une interview télévisée réalisée dans la salle des fêtes de l’Élysée, Emmanuel Macron a annoncé mercredi la mise en place d’un couvre-feu de 21 heures à 6 heures, à partir de samedi et pour quatre semaines, en Île-de-France et dans huit métropoles, afin de faire face à la deuxième vague de l’épidémie de coronavirus.

Très attendue par des millions de Français, l’intervention d’Emmanuel Macron devait fixer le cap pour lutter contre la deuxième vague de l’épidémie de coronavirus. L’annonce principale de l’interview diffusée sur TF1 et France 2 concerne la mise en place d’un couvre-feu dans neuf métropoles.
Ce couvre-feu prendra effet samedi 17 octobre à 0 h et s’appliquera entre 21 h et 6 h, pour au moins quatre semaines. Les métropoles concernées sont Paris et l’Île-de-France, Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Étienne et Toulouse.
Emmanuel Macron a affirmé que les restrictions n’empêcheront pas les Français de partir en vacances à la Toussaint. Par ailleurs, il n’y aura pas de restrictions dans les transports.
Le président de la République a annoncé de nouvelles mesures de soutien pour les secteurs touchés par le couvre-feu, comme la restauration, les théâtres, les cinémas et l’événementiel. Emmanuel Macron a également annoncé une aide exceptionnelle de 150 euros avec 100 euros de plus par enfant pour les bénéficiaires du RSA et des APL pendant 6 semaines.
La nouvelle version de StopCovid, l’application française de traçage des malades du coronavirus, sera lancée le 22 octobre sous le nom de “Tous anti-Covid”.