Faits Divers

L’employé d’un hôpital en garde à vue pour avoir tenté de vendre un respirateur sur Internet

Un homme travaillant dans un hôpital du Val-de-Marne a été interpellé, après avoir publié sur Le Bon Coin une annonce pour écouler du matériel médical.

C’est la BRI, brigade de recherche et d’intervention de la préfecture de police, de Paris qui a alerté le commissariat de Champigny-sur-Marne. En se connectant sur Le Bon Coin, les enquêteurs de police judiciaire ont relevé une annonce particulière : « Vente à Champigny-sur-Marne d’un respirateur d’urgence et de transport resmed Elisée 250 à 450 euros. »

Les limiers de la BRI indiquent également aux policiers locaux qu’un rendez-vous est d’ores et déjà pris avec un acheteur potentiel et qu’une transaction doit avoir lieu en fin de journée sur le parking de l’hôpital Paul-d’Égine. À Champigny, une souricière est rapidement montée. L’équipage prend contact avec le patron de l’établissement de santé d’où provient le respirateur.

Un piège tendu à l’employé

L’hôpital Paul-d’Égine est mis dans la boucle. Arthus de Saint-Pern, son patron, fait un premier constat : il a vu un de ses respirateurs dans le sac de transport posé dans le bureau de l’un de ses employés. Vêtu en « soignant », l’individu de 29 ans est interpellé sur le parking de l’établissement. Il a fini sa journée menottes aux poignets. Inconnu des services de police, il a affirmé que le respirateur n’était plus utilisé au sein de l’établissement.

Ce qu’a contesté le patron de l’établissement, qui a expliqué aux policiers qu’il s’agit d’un matériel indispensable en cette période de lutte contre l’épidémie de Covid-19 et que ce type de produit ne peut être vendu à un particulier. Dans le même département, à l’hôpital de Saint-Maurice, plus de 6 000 masques FFP2 ont été déclarés volés sur un lot de 15 000 masques.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
leo libero. massa id felis felis consequat. in et,
Fermer