top

  • Tunisie : Kaïs Saïed effectue une visite-surprise nocturne à Tebourba

    Le président de la république, Kaïs Saïed, a effectué hier soir, 23 avril 2020, une visite-surprise à Tebourba (gouvernorat de La Manouba). L’information n’a pas été communiquée de façon officielle jusque-là, mais des vidéos circulant sur les réseaux sociaux y font référence.

    L’objectif était de distribuer des aides sociales aux familles démunies, comme ce fut le cas, il y a une semaine, à Kairouan.

    En effet, le 16 avril dernier, le président avait également fait une visite inopinée très controversée à Kairouan, en plein couvre-feu, causant un rassemblement scandaleux à une période où le pays fait face à une pandémie contagieuse, le coronavirus.

    Saïed s’en était d’ailleurs presque excusé lors de la réunion du Conseil de sécurité nationale.

    A Tébourba, des précautions étaient prises pour éviter les rassemblements et remettre les aides sociales aux bénéficiaires, tout en évitant d’ameuter la foule. C’est ainsi qu’il n’a pas amené avec lui des journalistes.

    © kapitalis

  • Affaire des masques : Le ministre et le député font leur mea culpa…

    L’affaire des Masques chirurgicaux et la suspicion de corruption pesant sur la production de deux millions de masques de protection a poussé le ministre de l’Industrie Salah Ben Youssef et le député Jalel Zayati à réagir.
    Ce mardi 21 avril 2020, le ministre de l’Industrie a présenté ses excuses auprès des Tunisiens déclarant lors d’une séance d’audition à l’Assemblée des représentants du peuple : « je m’excuse si je me suis trompé… bien que je considère que je n’ai commis aucune faute mais je m’excuse quand même ».

    Rappelons que dans cette affaire, Salah Ben Youssef a signalé à plusieurs reprises ne pas être au courant que le chef d’entreprise concerné par l’octroi de ce marché de masques chirurgicaux avec l’Etat était un député.

    Suite aux accusations portées contre lui concernant cette affaire, le député du bloc de la réforme, Jalel Zayati, a également tenu à s’excuser.

    Le président de la commission de la réforme administrative, de la bonne gouvernance, de la lutte contre la corruption et du contrôle de gestion des deniers publics, Badreddine Gammoudi a indiqué que le député Jalel Zayati a envoyé ses excuses écrites à l’ARP pour ne pas avoir dévoilé les consultations engagées pour la fabrication de deux millions de masques, et a indiqué qu’il n’était pas au courant qu’il s’agissait d’une violation de la loi.

    Jalel Zayati avait pourtant signalé, le 17 avril, qu’il n’est pas concerné par la production des masques de protection, précisant que son entreprise n’a pas obtenu ce marché bien que l’Etat l’ait réquisitionnée.

  • En Italie, le nombre de malades du coronavirus baisse pour la première fois

    CORONAVIRUS – Le nombre de malades du Covid-19 a baissé ce lundi 20 avril pour la première fois depuis le début de l’épidémie en Italie, selon le bilan officiel, passant à 108.237, soit 20 de moins que la veille.

    “C’est la première fois, c’est une donnée positive”, a commenté le chef de la protection civile italienne Angelo Borrelli lors d’une conférence de presse.

    Autre signal positif: le nombre de patients en soins intensifs est également en baisse et a atteint son niveau “le plus bas depuis un mois” (2573, -62), a souligné Angelo Borrelli.

    454 décès enregistrés en 24 heures
    L’Italie a toutefois enregistré 454 décès, ce qui porte le total de morts à 24.114. Les trois régions les plus touchées de la péninsule restent la Lombardie (nord), avec 66.971 cas et 12.376 morts, l’Emilie-Romagne (centre-nord, 22.867 cas et 3079 morts) et le Piémont (nord-ouest, 21.349 cas et 2409 morts).

    Deux nouveaux médecins sont décédés, portant le total des décès parmi eux à 139, selon la fédération nationale des ordres de médecins (Fnomceo).

    Du côté des bonnes nouvelles, le couple de Chinois qui furent les premiers cas officiels de coronavirus en Italie en janvier ont quitté lundi l’hôpital romain San Filippo Neri. “Ils sont en excellente santé” et ont écrit une lettre de remerciement aux structures sanitaires qui les ont soignés, selon le responsable santé de la région Latium, Alessio d’Amato.

    Selon une étude de l’Observatoire national de la santé, les régions du sud de l’Italie, les moins touchées par la pandémie, pourraient arriver à zéro nouvelle contagion “entre fin avril et début mai”. Le Latium, la région de Rome, pourrait y arriver le 12 mai, et la Lombardie, la région de Milan la plus touchée, “pas avant le 28 juin”.

  • Tunisie : Le pèlerinage de la Ghriba annulé

    Il n’y aura pas de pèlerinage juif à la synagogue de la Ghriba (Djerba) cette année. C’est ce qu’a décidé la commission d’organisation du pèlerinage à la Ghriba présidée par Pérez Trabelsi, soutenue par le ministère du Tourisme, a indiqué ce mardi 21 avril 2020 une source informée à Business News.

    Il faut dire que la situation est délicate, le monde entier vivant une crise sanitaire aigue qui s’est accentuée depuis plus d’un mois avec la propagation d’un virus mortel le covid-19 qui a obligé plusieurs pays à instaurer un confinement sanitaire général et suspendre les vols. Parmi eux la Tunisie qui est entrée en confinement total depuis le 22 mars et au moins jusqu’au 3 mai 2020. 884 contaminés ont été recensés et annoncés jusqu’au 20 avril courant, sur un total de 17.287 dépistages, avec 148 rétablissements et 38 décès.

    Ainsi, ce pèlerinage annuel qui se tient au mois de mai à l’occasion de la fête juive de Lag Ba’omer et rassemble plusieurs milliers de pèlerins ne se fera pas cette année. Il est à noter que l’île de Djerba est considérée comme un cluster de contamination par les autorités sanitaires.

  • Poutine, premier président du monde à visiter des patients infectés par coronavirus

    Le président russe Vladimir Poutine a effectué aujourd’hui une visite surprise dans un hôpital de Moscou qui soigne des dizaines de patients infectés par le coronavirus, à un moment où son administration est critiquée pour ses mesures visant à ralentir la propagation du virus mortel.

    Poutine a été reçu par Denis Protsenko, le médecin chef de l’hôpital de Kommounarka, en banlieu de Moscou, qui a expliqué au président russe les traitements appliqués aux patients les plus graves.

    Le nombre total de patients atteints du Covid-19 s’élève à 495, dont 290 à Moscou. 22 personnes ont guéri, environ 93.000 restent sous surveillance des médecins.

    Lors de sa viste, M. Poutine s’est adressé au personnel soignant de l’hôpital et les a remerciés pour leur travail.

    «Je veux vous remercier pour la manière avec laquelle vous parvenez à gérer ce travail dans votre établissement. Adressez mes remerciements les plus sincères à tout votre personnel. J’ai vu leurs efforts. Chacun à son poste de combat. Je ne veux pas employer de vocabulaire militaire mais tout est réglé comme une horloge comme un mécanisme bien huilé», a-t-il déclaré.

  • Coronavirus : Didier Raoult claque la porte du Conseil scientifique de Macron

    Le patron de l’IHU Méditerranée Infection a bravé l’opinion majoritaire de ses pairs en ouvrant son établissement au dépistage massif du Covid-19 et au traitement à l’hydo-chloroquine « des malades fébriles ». Plusieurs centaines de Marseillais font encore la queue devant l’institut ce mardi.

    La rupture est cette fois consommée entre Didier Raoult et le gouvernement : « Je ne participe plus au Conseil scientifique réuni autour d’Emmanuel Macron » a annoncé ce mardi matin aux « Echos » le patron iconoclaste de l’IHU Méditerranée Infection. En désaccord depuis des semaines avec la politique de confinement qu’il qualifie de moyenâgeuse, il martèle qu’il faut des moyens de dépistages massifs à l’échelle nationale pour détecter les cas suspects, isoler et traiter les patients positifs. Comme en Corée du Sud : le pays a fait état lundi du plus faible nombre de nouveaux cas quotidiens de contamination au coronavirus depuis fin février et alimente désormais les espoirs d’un contrôle de l’épidémie.

  • Tunisie – Confinement : Retrait immédiat du permis de conduire en cas d’infraction

    Dans un communiqué rendu public dans la soirée de ce lundi 23 mars, le ministère de l’Intérieur annonce que dans le cadre des dispositions du confinement total, les différentes équipes de police procéderont au retrait immédiat du permis de conduire et de la carte grise de chaque contrevenant, dès demain mardi à partir de 6h du matin.
    Le ministère précise dans ce sens que cette décision sera prise immédiatement si le concerné ne justifie pas la cause de son déplacement.

    Dans un communiqué rendu public le vendredi 20 mars, la présidence du gouvernement a détaillé les dispositions du confinement total déjà annoncé il y a quelques jours par le chef de l’Etat.

    En effet, un confinement total a été appliqué à partir du dimanche 22 mars à 6h du matin jusqu’au 4 avril prochain. « Le confinement total correspond à des dispositions qui obligent tous les citoyens de rester chez eux sauf en cas de besoins nécessaires comme l’approvisionnements et les soins », a-t-on confirmé.

    Les employés et travailleurs des secteurs (public et privé) suivants sont exceptés de ces décisions : Santé, alimentation, administration, justice, sécurité, télécommunications, transport, eau, information, propreté et activités industrielles vitales.

    Le président de la République, Kais Saied, a ordonné ce lundi 23 mars 2020 le déploiement des forces armées dans les rues pour faire respecter le confinement général et empêcher les rassemblements de plus de 3 personnes.

  • Coronavirus en Italie: Mattia, le mystérieux “patient 1” guérit !

    C’est fini. Pour lui, au moins, c’est fini. La dernière machine a aussi été débranchée. Et maintenant Mattia, le soi-disant Patient 1 de la Codogno, peut rentrer à la maison, juste à temps pour assister à la naissance de son fils.
    En ce moment, l’esprit va à l’équipe extraordinaire de médecins de l’IRCCS Polyclinique Saint Matthieu de Pavie. La nuit du jeudi 20 au vendredi 21 février, se sont trouvés catapultés dans l’inconnu, et commencé à se battre pour sauver un garçon de 38 ans apparemment en bonne santé jusqu’au jour précédent et à inventer une thérapie contre une maladie dont personne ne savait rien jusqu’à ce moment-là. Ce qu’ils ont appris en ces jours sur le Covid-19 est devenu un patrimoine d’informations et d’expériences aujourd’hui vital dans les hôpitaux de toute l’Italie.
    « J’ai tenu bon parce que je suis sur le point de devenir papa – ce sont les premiers mots de Mattia – Alors que j’avais le tube dans la trachée, je pensais que si j’étais seul, je laisserais tomber.
    C’est la vie des autres qui nous pousse à aller de l’avant. » Bienvenue à la maison, Mattia. Nous avons gagné une bataille. La nuit est encore longue.

  • Après avoir traité la Tunisie de Dictature, KIM GLOW une influenceuse perd son contrat

    Après avoir traité la Tunisie de Dictature, la carrière d’une influenceuse remise en question

    Dans la tourmente depuis une semaine suite à des propos particulièrement déplacés envers la Tunisie puis Kim Glow vient de voir l’un de ses contrats purement et simplement annulé par l’un de ses sponsors.

    C’est une sortie particulièrement médiatisée sur la Tunisie qui lui a valu l’inimité des observateurs. Bloquée à l’aéroport de Carthage, elle a cédé à la panique et publiait une story sur Instagram dans laquelle elle déclarait que la Tunisie était une dictature : « Tout le monde se renvoie la balle de ping pong. Au bout d’un moment je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas d’avion militaire qui nous rapatrie. C’est rigolo deux minutes mais ce n’est pas notre pays ici. Ça ne rigole pas ici, c’est la dictature. »
    Gopromovoyages annonce ainsi sur son compte : « Bonsoir chers clients, nous tenons à vous préciser que notre partenariat avec KimGlow a été clôturé. Merci de ne pas spammer en message privé. Nous sommes au courant de tout ce qui se passe, notre agence prend des mesures nécessaires concernant les partenariats. »

  • Coronavirus – Italie Terrible record de décès : 800 morts en 24h

    Terrible record de décès. L’Italie a enregistré samedi 793 morts en 24 heures. Ce qui porte le bilan à 4 825 personnes tuées par la pandémie de coronavirus dans la péninsule en un mois, selon les chiffres de la protection civile relayés par l’AFP. L’Italie, où la pandémie avait fait son premier mort il y a un mois, est le pays le plus touché du monde.

    Les autorités italiennes ont annoncé 6 557 nouveaux cas positifs, un autre record inquiétant. La région de Milan, la Lombardie, où les services de santé sont débordés, a enregistré la 546 décès et la moitié des nouveaux cas.

    D’après le comptage établi par l’AFP, la pandémie du nouveau coronavirus a désormais tué plus de 12 000 personnes dans le monde.

    Au total, 12 592 décès ont été recensés, la majorité en Europe (7 199) et en Asie (3 459). Avec 4 825 morts, l’Italie est le pays le plus touché devant la Chine (3 255), foyer initial de la contagion, et l’Iran (1 556).

Bouton retour en haut de la page
commodo diam consequat. risus. Curabitur nec
Fermer